Contactez-nous
+33(0)4 90 27 16 41

Restauration tapis et kilim depuis 1989
Restauration tapis et kilim depuis 1989
Restauration tapis et kilim depuis 1989
Restauration tapis et kilim depuis 1989
Restauration tapis et kilim depuis 1989
Restauration tapis et kilim depuis 1989

Restauration tapis et kilim depuis 1989

dimensions : xxxx

Nettoyage à l'ancienne (Grandes eaux) des tapis et Kilims Voir notre rubrique "Services" pour de plus amples renseignements.

Enlèvement et livraison offerts suivant devis. 

Atelier de restauration. Firouzé au Salon des Métiers d'Art 2013//2014//2015/2016 Si vous désirez une invitation pour le prochain salon qui a lieu en général fin octobre de chaque année, n'hésitez pas à me faire une demande par mail.

 Firouzé restauratrice de tapis et tapisseries anciennes est d’origine Iranienne.

En France depuis 1980, elle désire travailler avec les plus grands marchands de Londres et Paris pour parfaire sa formation.

Cette école a été très payante puisqu'elle est capable de travailler et de restaurer des tapis ayant eu des accidents ou des usures très importantes sans dénaturer l’âme de la pièce.

De 1985 à 1995, elle travaille avec Monsieur Armand DEROYAN qui a sa Galerie, aujourd'hui 13 rue Drouot à Paris.

Depuis 1995, je suis  fier et heureux de l’avoir comme réparatrice aux services de mes clients et c’est grâce à elle, si je peux offrir un service irréprochable à toutes les demandes qui m’ont été faites à ce jour.

 On se souvient de la qualité bien plus longtemps que du prix aime à me répéter Firouzé.

 Réalisation des points d'arrêt sur franges existantes Reconstitution des lisières

Reconstitution des franges

Restauration des trous et déchirures 

Réparation des trous sur tapis avec tramage et lainage

Tissage des zones usées 

Nettoyage et restauration des tapisseries anciennes Aubusson,Tapisserie Paris, Tapisserie Beauvais, Tapisseries Flandres,Tapisserie Bruxelles Nous restaurons dans l'Europe entière. Devis préalable sur photographies et déplacement si nécessaire.

Nettoyage et restauration de garniture en tapisserie pour fauteuil.

Doublage des tapisseries avec toile en lin cousu à la main.

Lavage, nettoyage à l'ancienne des tapisseries ( Grandes eaux sur parvis ou bac pour les tapisseries)

Détachage des taches indélébiles sur tapis en soie ou tapis de grandes anciennetés (Devis sur demande)

 

TERMES TECHNIQUES DANS LE REALISATION OU RESTAURATION DE TAPIS 

TALIM

Codage d’un motif stipulant les couleurs et les nœuds à employer. A l’origine, ce système a été utilisé pour la confection des châles en cachemire. Aujourd’hui, il est toujours largement employé au Pakistan et dans certaines régions indiennes.

TORSION

Opération appelée également retorsion ou retordage.

TRAME

Fils de laine, de coton ou de soie, disposés transversalement aux fils de chaîne.

TRAMES ENVELOPPEES

Technique de tissage, également appelée soumak, pratiquée par insertion de fils de trame colorés qui enveloppent en général quatre fils de chaîne, pour repasser sous deux fils et ainsi de suite. On confond souvent cette technique avec celle de la broderie, mais les deux procédés n’ont rien de commun.

RETORDAGE

Opération visant à tordre un ou plusieurs fils.  

 

CARDAGE

Première opération de traitement de la laine tondue qui consiste à la débarrasser de ses nœuds, à en démêler les fibres en la laissant passer à maintes reprises sur les dents d’un métier à carder. Les cardes à main se composent soit de deux plateaux en bois munis de dents métalliques recourbés en sens inverse, soit d’un plateau horizontal fixé sur une banquette où s’asseoit l’artisan et d’un plateau recourbé mobile autour d’un axe. Avec le cardage, la laine offrira plus de douceur, de bouffant et de solidité qu’avec le peignage.

CHAINE

Structure portante du tapis constituée par les nombreux fils – de laine, de soie ou de coton – tendus dans la longueur entre les deux rouleaux du métier.

CHAMP

Partie centrale du tapis comprise entre les bordures

 ARMATURE PLATE SIMPLE OU TISSE A PLAT

Tissu de kilims, de vernehs et de soumaks : simple entrecroisement des fils de trame et des fils de chaîne qui sont parfois également visibles. Il arrive également que les fils de trame soient si serrés que la chaîne en devienne invisible (on l’appelle alors armature simple plate).

 

ENVERGURE

Double séparation des fils de chaîne en nappes impaires et paires, préparée lors de l’ourdissage et maintenue au métier à l’aide de deux baguettes afin de pouvoir retrouver rapidement, si nécessaire, la place du fil cassé.

FILAGE

Procédé par lequel on forme un fil continu à partir d’un retordage manuel des fibres. Pour ce faire, les femmes utilisent divers fuseaux, voire un rouet.

FOULE

Intervalle des deux nappes de fil de chaîne entre lesquelles est lancée la navette.

 MORDANT

Substance chimique augmentant la porosité des fibres textiles et leur capacité d’absorption des couleurs. Parmi les mordants les plus connus, il faut citer l’alun, sulfate de potassium et d’aluminium, et l’oxyde de fer. Les teintures à base de garance ainsi que celles tirées de plantes donnant des teintes jaunes exigent un mordant, inutile en revanche pour l’indigo.

 

 

METIER A TISSER

Système destiné à maintenir les fils de chaîne sous tension tout en aménageant une ouverture de la chaîne, ou foule, ou faciliter le passage des fils de trame. Il existe deux sortes de métier, le métier horizontal et le métier vertical. Dans les deux cas, le métier est un cadre sur lequel on tend les fils de chaîne qui définiront la structure du tapis. On rencontre souvent ce métier dans les grands ateliers iraniens ou indiens.

NŒUDS

L’élément fondamental d’un tapis est le nœud. Sans lui, on obtiendrait un simple tissu. Il existe deux grands types de nœuds, le nœud symétrique ou nœud turc, le ghiodès, et le nœud asymétrique ou nœud persan, le senneh. Noués sur deux chaînes adjacentes, les deux nœuds présentent des différences évidentes. Le premier s’enroule complètement sur les deux chaînes tandis que le second en laisse une libre selon qu’il est ouvert à gauche ou à droite. Enfin, il existe également une troisième sorte de nœuds connus sous le nom de nœuds espagnols, réalisés sur une seule chaîne.

PEIGNAGE

Opération de traitement de la laine visant à disposer les fibres en parallèle avant le filage. Ce procédé lent, donne des résultats impossibles à obtenir de manière mécanique.

POIL OU VELOURS

Poil du tapis, constitué par les brins de laine coupés des nœuds. La hauteur du velours est généralement égalisée au cours de deux opérations de rasage, exécutées durant le tissage du tapis, puis une fois le travail achevé.

 

Mode de réalisation d’un tapis : Le motif d’un tapis est transmis et reproduit de trois façons : on peut l’apprendre par cœur  (une méthode typique du tissage tribal) ; copier un autre tapis point par point (un procédé habituel dans l’industrie artisanale) ; ou enfin, utiliser un carton (c’est ce qui se passe le plus souvent dans les ateliers). Une tisserande artisanale qui veut employer un nouveau dessin peut tisser un petit modèle (vagireh), comme celui-ci, avec au moins une répétition de chaque motif. Il ne lui restera plus alors qu’à copier les dessins de son échantillon.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

JEAN LOUIS GOY

Expert en tapis ancien et tapisserie d'époque
AVIGNON - PARIS

Tél. : +33(0)4 90 27 16 41
GSM :+33(0)6 03 90 21 60

SHOWROOM

51 bis rue du Limas
(à deux cents mètres du Pont d'Avignon)
84000 AVIGNON
Sur rendez vous
Du Lundi au Samedi 10h à 18h30