Contactez-nous
+33(0)4 90 27 16 41

Tapisserie Arisroloche
Tapisserie Arisroloche
Tapisserie Arisroloche
Tapisserie Arisroloche
Tapisserie Arisroloche
Tapisserie Arisroloche

Tapisserie Arisroloche

Prix : vendue

dimensions : 540 L X 330 H

Référence : Mas//MOG

 Tapisserie vendue au Château de Chenonceau  

Expertise gracieuse sur envoi de photographies à jeanlouisgoy@orange.fr 

Sur rendez vous en Avignon ou Paris. Déplacement à domicile sous certaines conditions.  

Rare et exceptionnelle tapisserie du tout début du XVI° siècle, des Manufactures d’Enghien non loin de Bruxelles. D’après un carton de Laurent Flaschoen lissier réputé. C’est en effet, aux « verdures » que la cité d’Enghien doit sa célébrité, et cette réputation est restée attachée à cette ville, même si l’on y produisit également autre chose. Ces tapisseries à verdure d’Enghien étaient déjà exportées vers le Duché de Bourgogne à la fin du XV° siècle. Les cartons des « verdures » dont le fond était rempli de plantes à grandes feuilles – probablement des feuilles d’acanthe ou d’aristoloches et non des feuilles de choux – et peuplé d’animaux et d’oiseaux de toutes sortes, étaient généralement utilisés à tour de rôle et selon la disponibilité des métiers et la fluctuation des prix, dans les centres d’Enghien, de Gramont et d’Audenarde, très proche les uns des autres.Une « verdure » se caractérise par l’omniprésence d’une nature verdoyante et touffue, qui couvre presque toute la surface tissée. Ces tapisseries, décoratives avant tout, offrent une fenêtre ouverte sur un paysage agréable, évoquant de préférence une forme d’harmonie originelle entre l’homme et la nature.
À la fin du XVe siècle, c’est d’abord la vogue des petites fleurs qui remplissent entièrement les fonds. Leur foisonnement est tel qu’on les dénomme « mille-fleurs ». Leur fraîcheur reflète délicatement la nature et le temps de la vie seigneuriale. Vers 1520 un nouveau décor succède aux mille-fleurs. Il est constitué d’une végétation schématisée dont les grandes feuilles rappellent les acanthes stylisées de l’art grec ou romain. Puis au xviie et xviiie siècles, la verdure se complexifie aussi bien au niveau de la représentation que de l’iconographie. Elle se remplit d’animaux exotiques et familiers, parfois de personnages et aussi de quelques constructions.,
Audenarde, cette cité des Flandres qui s’était fait, dans les années 1520, une spécialité du tissage des tapisseries à feuilles de choux. Un genre qu‘elle partageait avec les villes d’Enghien et de Grammont. Il fallut attendre la fin du XVIe siècle – et même le début du suivant - pour que des ateliers de la Marche, Aubusson en tête, se lancent à leur tour dans l’aventure, choisissant toutefois de styliser ce type de décor et bien souvent de l’animer de personnages et de scènes de chasse. Ces "verdures à grandes feuilles", comme on a coutume de les appeler, seront en vogue dans les Flandres jusqu’à la fin du XVIe siècle. Traitées, en apparence, de façon spontanée et libre, avec leur végétation exubérante - ici, des feuilles de choux, des fleurs d’aristoloches, des courgettes, raisins et artichauts dont se régalent un lièvre , un chien et un volatile -, ces tapisseries offrant l’image d’une fantaisie tout à la fois libre et savante témoignent d’un modernisme étonnant...

Notre maison vous garantie

  * Son origine et une époque.

* Son état (sans les mauvaises surprises)

Car toutes nos tapisseries ont été nettoyées, restaurées si nécessaires et doublées avec leur système de fixation bande Velcro.

 

 

Documents à télécharger

  • Aucun document à télécharger

JEAN LOUIS GOY

Expert en tapis ancien et tapisserie d'époque
AVIGNON - PARIS

Tél. : +33(0)4 90 27 16 41
GSM :+33(0)6 03 90 21 60

SHOWROOM

51 bis rue du Limas
(à deux cents mètres du Pont d'Avignon)
84000 AVIGNON
Sur rendez vous
Du Lundi au Samedi 10h à 18h30